http://magazine.volkswagen.fr/media/cache/news_thumbnail2x/uploads/images/square/5dcd85c50380b502803496.jpg
Alors que tous les regards sont tournés vers les voitures électriques, la voiture autonome est en embuscade. Prête à révolutionner la manière dont nous nous déplaçons, elle aura aussi un impact majeur sur notre vie.

K.I.T.T. est sans aucun doute la plus célèbre des voitures autonomes mue par une intelligence artificielle. Les plus jeunes qui n’ont peut-être jamais entendu parler de la série TV K2000 (Knight Rider en VO), se rappelleront peut-être plus du film Minority Report de Steven Spielberg. Lors d’une des scènes les plus spectaculaires, Tom Cruise se déplace sur une autoroute futuriste qui se prolonge à la verticale des immeubles et sur laquelle circulent des voitures sans volant, sorte de salons roulants qui évoluent dans un ballet coordonné à la perfection.

C’est pas du cinéma

Et alors que le cinéma s’est très rapidement emparé de ces véhicules futuristes, la réalité a fini par rejoindre la fiction. Certes l’automatisation totale des voitures (qu’on qualifie de niveau 5) n’est pas pour tout de suite, mais elle pourrait arriver sur nos routes plus vite qu’on ne le pense. Déjà aujourd’hui, il est possible de prendre le volant de modèles de série qu’on peut aisément qualifier de semi-autonomes, comme par exemple la toute dernière Golf 8 qui a été présentée le 24 octobre. Comme d’autres modèles récents de Volkswagen, celle-ci est équipée d’un régulateur de vitesse prédictif et de la fonction Lane Assist pour offrir une conduite de niveau 2. Grâce aux capteurs et caméra embarqués, la voiture est capable de rouler sur autoroute à une vitesse définie par le conducteur, tout en restant en permanence au milieu de sa file. De plus, la distance de sécurité avec le véhicule qui la précède est maintenue en permanence. Pour le moment le conducteur doit encore donner une impulsion au volant ou simplement le toucher sur les nouveaux modèles capacitifs. Mais demain, les voitures autonomes pourraient bien être carrément dépourvues de volant. Mieux, alors que les capteurs actuels ont besoin de marquage au sol pour suivre un cap, les futurs voitures autonomes ne seront plus limitées par les infrastructures. De là pourquoi ne pas les imaginer rouler sur les murs pour vous amener jusqu’à chez vous avec des routes qui s’étendront sur les immeubles. L’aboutissement de l’objectif de sécurité et de confort optimal offert par la technologie autonome.

Vous allez finir par aimer les embouteillages

Pratiques sur autoroute, les ADAS (c’est à dire Advanced Driver Assistance Systems ou aides avancées à la conduite) changent déjà notre quotidien alors que nous sommes de plus en plus nombreux à nous retrouver coincés dans les embouteillages. En utilisant les capteurs de la voiture, une technologie comme Volkswagen Traffic jam assist est capable de gérer l’accélérateur et le volant. La voiture devant vous s’arrête ? Le système le détecte et arrête aussitôt votre véhicule, pour redémarrer automatiquement quand le flux de voitures avance à nouveau. On serait presque tenté de prendre un café en lisant le journal pour ne plus perdre son temps dans les embouteillages. Chose qui pourrait être envisageable à terme avec la voiture autonome de niveau 5 là encore. Dès lors, pourquoi ne pas faire pivoter les deux sièges avant vers l’arrière pour transformer l’habitacle en salon sur le modèle des véhicules de Minority Report ? Les fenêtres pourraient pourquoi pas faire office d’écran pour regarder un film, transformant alors totalement l’expérience. Plus près de nous encore, si le conducteur n’a plus à se soucier de la conduite, il pourrait profiter du trajet pour s’évader dans un univers parallèle en s’immergeant avec un casque de réalité virtuelle ? Devenu espace convivial et de divertissement, l’habitacle pourra accueillir d’autres technologies telles que la réalité augmentée. Toutes les surfaces vitrées seraient des écrans potentiels pour afficher des informations sur le parcours, les commerces à proximité, les réseaux sociaux. Bref littéralement un nouveau type de fenêtre vers le monde extérieur. Mais sommes-nous psychologiquement prêts à monter dans une voiture sans regarder où elle va ?

Tous des pros du créneau

N’en déplaise aux moniteurs d’auto-école, la maîtrise du créneau n’a plus vraiment d’importance de nos jours. Prenez la Volkswagen Passat par exemple. Avec Park Assist, elle peut se garer toute seule aussi bien en créneau qu’en bataille… et même avec un attelage ! Là encore, on touche aux prémices de la voiture autonome qui devrait aller encore plus loin. Et on se prend à rêver de ne plus avoir à tourner en rond pour trouver une place sur un parking de centre commercial bondé. Descendez devant l’entrée et laissez la voiture aller se garer toute seule ça vous tente ? Quand vous aurez fini vos courses, votre voiturier virtuel viendra vous récupérer à l’endroit de votre choix. À vrai dire tout cela n’a rien d’utopique. En effet, Volkswagen, Audi et Porsche testent d’ores et déjà les technologies de parking autonome à l’aéroport d’Hambourg.

De nouveaux usages en perspective

À terme, la voiture autonome pourrait avoir un impact encore plus important sur nos vies. Plus besoin de souscrire de crédit à l’achat, d’assurance, ou de penser à la révision. Vous avez besoin d’une voiture ? Commandez là avec votre smartphone et elle vous attendra en bas de chez vous au moment voulu. Par ailleurs, les services ne devraient pas être en reste. S’il est déjà possible de se faire livrer un colis dans le coffre de sa voiture qu’on ouvre à distance, des véhicules autonomes de type utilitaire pourraient s’apparenter à des boutiques mobiles. L’espace à bord permettrait d’offrir toute une sélection de produits, de la paire de baskets à l’alimentaire par exemple. En suivant l’hypothèse selon laquelle les voitures autonomes de demain pourront rouler sur les murs des immeubles, votre commande arrivera littéralement chez vous !

Restera ensuite à conquérir les airs pour rallier une destination encore plus rapidement. Après avoir partagé notre espace avec les voitures, celles-ci circuleront sans bruit à quelques mètres au-dessus de nos têtes dans le futur. Reste à savoir si vous serez disposé à laisser l’intelligence artificielle prendre les commandes !

Driss Abdi

Souhaitez-vous vous inscrire à la newsletter ?

« Je reconnais avoir été informé(e) de ce que, conformément au règlement 2016/679 du 27 avril 2016, mes nom, prénom et adresse de messagerie sont utilisés par Volkswagen France, division de Volkswagen Group France, pour que me soit envoyé une lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de Volkswagen France. Ce traitement est fondé sur votre consentement. Ces données sont conservées tant que vous n’avez pas retiré votre consentement. Ces données sont destinées aux services de Volkswagen France en charge de la gestion de la relation avec les clients.

Conformément au règlement 2016/679 du 27 avril 2016, vous disposez d’un droit d’interrogation, d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition pour motifs légitimes, de limitation et de portabilité relativement à l’ensemble des données ainsi que du droit de formuler des directives spécifiques et générales concernant la conservation, l’effacement et la communication de mes données post-mortem. Ces droits peuvent être exercés grâce au lien de désabonnement intégré dans les lettres d’information ou auprès du délégué à la protection des données par courrier électronique donneespersonnelles@volkswagengroup.fr ou par courrier à l’adresse suivante Volkswagen Group France Relation Client, 11 Avenue de Boursonne, 02600 Villers-Cotterêts, accompagné d’une copie d’un titre d’identité signé.

Je reconnais avoir été informé(e) qu’en cas de litige, je peux saisir la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés. Les informations obligatoires sont signalées par un astérisque. En cas de non-communication de ces informations, il ne sera pas possible de communiquer les lettres d’informations.

Plus d'information sur nos mentions légales

La version de votre navigateur est obsolète et n'est pas compatible avec volkswagen.fr

Merci de mettre à jour votre navigateur.