http://magazine.volkswagen.fr/media/cache/squareImage2x/uploads/images/square/6294956a2a450949093038.jpg

Vous connaissez cette situation ? A chaque fois que vous parlez de mobilité électrique, vos amis, vos collègues ou votre famille se demandent si les voitures électriques sont vraiment l'avenir. Et si l'hydrogène ou les carburants synthétiques ne seraient pas une meilleure option… 

Pourtant, un grand nombre de scientifiques ont déjà apporté une réponse à ces questions. "De nombreuses études ont montré que la motorisation électrique est de loin la méthode la plus efficace pour alimenter les voitures", a déclaré le professeur Maximilian Fichtner, expert en batteries à l'Institut de Technologie de Karlsruhe (KIT). Une étude actuelle de l'université de la Bundeswehr à Munich confirme également que les véhicules électriques ont l'empreinte carbone la plus faible.

Pour mettre fin au débat sur les voitures électriques et vous aider à trouver la paix avec votre entourage, nous avons résumé en cinq points tout ce que vous devez savoir sur la mobilité électrique ! 

1. Les voitures électriques sont les plus efficaces.

Toutes motorisations confondues, ce sont les moteurs électriques qui tirent le meilleur parti de l'énergie utilisée. "70 % de l'énergie générée par le moteur atteint les roues", explique Fichtner, expert du KIT. L'hydrogène (15 à 18 %), les carburants synthétiques (5 à 8 %) et les moteurs à combustion actuels (20 à 24 %) sont nettement moins efficaces. 

La motorisation électrique a l'avantage de fonctionner selon un principe simple : l'énergie est stockée dans la batterie et transmise au moteur en fonction des besoins. 

L'hydrogène, en revanche, passe par un processus laborieux de fabrication, de transport et de conversion avant d'atteindre la pile à combustible de la voiture. Il en résulte une forte perte d'énergie.

Les pertes sont encore plus importantes avec les carburants synthétiques, appelés e-carburants : il faut 27 kilowattheures (kWh) d'électricité pour produire un seul litre d'e-Diesel - avec une consommation moyenne de 6 L tous les 100 km, cela fait 162 kWh.

Les pertes sont encore plus importantes avec les carburants synthétiques, appelés e-carburants : il faut 27 kilowattheures (kWh) d'électricité pour produire un seul litre d'e-Diesel - avec une consommation moyenne de 6 L tous les 100 km, cela fait 162 kWh. 

"Avec cette quantité d'énergie, on peut faire rouler une voiture électrique sur 1 000 kilomètres", calcule M. Fichtner.

Qui plus est, même si les véhicules électriques vont encore continuer de s'améliorer, ils ont déjà prouvé leur efficacité. Comparativement, les technologies comme l'hydrogène et les eFuels sont en phase expérimentale et les retours sont encore insuffisants pour estimer leur viabilité. 

FOCUS : 
162 kilowattheures (kWh) d'électricité sont nécessaires pour produire 6 litres d'e-Diesel, qui permettront de parcourir 100 km. Avec la même quantité d'énergie, une voiture électrique alimentée par une batterie peut parcourir environ 1 000 km.

2. Les voitures électriques ont une autonomie de plus en plus grande.

Les voitures électriques offrent d'ores et déjà une autonomie adaptée à un usage quotidien. Prenons l'exemple de l'ID.3 : ce modèle compact de Volkswagen peut parcourir jusqu'à 549 km avec une batterie de 77 kWh. Avec une batterie de 58 kWh, il peut parcourir jusqu'à 426 km, et 45 kWh permettent une autonomie de 352 kilomètres avec une seule charge (WLTP).

Selon les experts, les progrès technologiques, tels que les améliorations apportées à l'unité de stockage ou lors de la conception des batteries, permettront d'augmenter nettement ces distances. "On peut même envisager une autonomie de 1 000 kilomètres", a déclaré M. Fichtner. 

Volkswagen travaille également avec son partenaire QuantumScape au développement de la technologie des piles solides. Son objectif : une plus grande autonomie et des temps de charge plus courts.

3. Les voitures électriques ont l'empreinte carbone la plus faible.

Les voitures électriques ont l'empreinte carbone la plus faible de tous les véhicules, comme le montrent un grand nombre d'études scientifiques. 

L'une de ces études a été présentée conjointement par trois instituts de recherche renommés en 2020 : le Mercator Research Institute on Global Commons and Climate Change (MCC), le Potsdam Institute for Climate Impact Research (PIK) et le Paul Scherrer Institute (PSI).

Il est important de noter que l'avantage environnemental des voitures électriques a considérablement augmenté ces dernières années. Cela s'explique par les progrès réalisés dans la production des batteries, l'allongement de leur durée de vie et grâce à la part plus importante des énergies renouvelables en Europe. "Aujourd'hui, fabriquer des voitures électriques demande toujours plus d'énergie que de fabriquer des voitures à moteur thermique. Mais cet écart est compensé après quelques dizaines de milliers de kilomètres, à condition d'utiliser de l'électricité verte", a déclaré Christian Bauer, chercheur au PSI.

Une étude de l'université de la Bundeswehr à Munich, présentée en 2022, est arrivée à des résultats similaires : "Les résultats montrent clairement que si l'on souhaite comparer l'empreinte carbone des différents types de véhicule, c'est l'ensemble du cycle de vie qu'il faut comparer plutôt que des sections. Par exemple, les voitures électriques à batterie ont les émissions les plus élevées pendant la phase de production, mais elle s'en sortent mieux que les moteurs à combustion dans l'utilisation et pour le recyclage", explique l'université.


Dans la catégorie des compactes européennes, les voitures électriques ont une empreinte carbone inférieure aux voitures diesel et à essence.

4. Les voitures électriques prennent soin de leur environnement.

Les voitures électriques évitent les émissions de suie et d'oxyde d'azote, ce qui leur donne une longueur d'avance par rapport aux e-carburants. Et elles sont également très silencieuses. 

Prenons l'exemple de l'ID.4. Dans le SUV électrique de Volkswagen, l'aéroacoustique sophistiquée permet un voyage très silencieux. Cela est rendu possible par des détails tels que la forme des boîtiers de rétroviseurs extérieurs et de l'isolation élaborée dans le châssis. Ces mesures réduisent les bruits aériens et les bruits de structure émis par le moteur, le châssis et les pneus, contribuant ainsi à une impression de puissance presque silencieuse.

Et cet avantage est aussi perceptible par l'environnement ! En ville, les voitures électriques diminuent la pollution sonore, et contribuent à un cadre de vie plus agréable pour tous. 

 

5. Les voitures électriques facilitent la transition énergétique.

Contrairement à ce qu'il se passerait avec l'hydrogène ou d'autres carburants synthétiques, une transition totale vers les voitures électriques réduirait considérablement les besoins énergétiques du secteur des transports.

Cela s'explique par le haut niveau d'efficacité énergétique de la propulsion électrique. En se basant sur les chiffres de 2018, l'expert Fichtner estime qu'on assisterait à une économie d'énergie de plus de 75 % dans l'industrie du transport si les 48 millions de voitures particulières étaient converties au tout électrique. 

Une transition complète vers les voitures à hydrogène augmenterait en revanche les besoins énergétiques de l'industrie des transports d'environ un tiers. 

En d'autres termes : les voitures électriques facilitent la transition énergétique car elles nécessitent la production d'un volume d'énergie moindre. De plus, elles permettent d'utiliser une énergie respectueuse du climat, comme l'énergie éolienne ou photovoltaïque.

6. Stations de recharge et chaînes d'approvisionnement.

Les défis posés par la mobilité électrique comprennent l'extension du nombre de stations de recharge et l'approvisionnement durable des matières premières utilisées pour les batteries, telles que le lithium et le cobalt. Volkswagen collabore avec des partenaires dans ces deux domaines.


Pour une chaîne d'approvisionnement durable :

Le Groupe Volkswagen a introduit un nouveau système de gestion des matières premières au début de l'année 2021. Celui-ci a pour mission de définir des normes de durabilité universelles pour l'extraction et le traitement de 16 matériaux particulièrement sensibles, dont les matières premières nécessaires aux batteries : lithium, cobalt, nickel et graphite. L'objectif est d'accroître la transparence tout au long des chaînes d'approvisionnement, par exemple par des audits certifiés et l'utilisation de la technologie blockchain. Tous les partenaires commerciaux directs concernés doivent se soumettre à une évaluation de la durabilité depuis 2019. Les normes environnementales et sociales sont sur un pied d'égalité avec des critères tels que les coûts et la qualité.

Dans le cadre de l'initiative "Cobalt for Development", Volkswagen fait campagne aux côtés d'autres entreprises pour améliorer l'exploitation minière à petite échelle en République démocratique du Congo. Le projet pilote vise à améliorer les conditions de santé et de sécurité, ainsi que les conditions de vie des personnes dans les communautés environnantes. Toujours en collaboration avec des partenaires, le Groupe Volkswagen a lancé le "Partenariat pour un lithium responsable", qui préconise une manipulation responsable des ressources naturelles, notamment du lithium à Salar de Atacama, au Chili.

 

Pour les stations de recharge :

Le réseau de recharge publique ne cesse d'augmenter. En France, le nombre de bornes publiques est passé de 53 667 (fin 2021) à 60 046 (fin avril), soit une augmentation de 12 % en 4 mois. 

D'ici 2025, Volkswagen vise à exploiter environ 18 000 bornes publiques de recharge rapide en Europe, en collaboration avec des partenaires. Cela permettra de multiplier par cinq le réseau de recharge rapide et de couvrir environ un tiers des besoins totaux prévus sur le continent pour 2025.


Volkswagen étend également le réseau public de bornes de recharge rapide en Amérique du Nord et en Chine. Electrify America prévoit l'installation d'environ 10 000 stations de recharge rapide aux États-Unis et au Canada d'ici la fin de 2025. En Chine, Volkswagen vise à déployer un total de 17 000 stations de recharge rapide d'ici 2025 via la coentreprise CAMS.

L'entreprise vend déjà des wallbox pour la recharge à domicile via sa filiale Elli. L'offre comprend également l'énergie verte Volkswagen, qui propose une recharge à partir d'électricité renouvelable.

Souhaitez-vous vous inscrire à la newsletter ?

Vous reconnaissez avoir été informé(e) de ce que, conformément au règlement 2016/679 du 27 avril 2016, votre adresse de messagerie est utilisé par Volkswagen France, division de Volkswagen Group France, agissant en tant que responsable de traitement, pour que vous soit envoyé une lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de Volkswagen France. Ce traitement est fondé sur votre consentement. Ces données sont conservées tant que vous n’avez pas retiré votre consentement. Ces données sont destinées aux services de Volkswagen France en charge de la gestion de la relation avec les clients.

En cas de litige, vous pouvez saisir la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés. Les informations obligatoires sont signalées par un astérisque. En cas de non-communication de ces informations, il ne sera pas possible de communiquer les lettres d’informations.

Vous disposez des droits d’information, d’accès, de rectification, d’opposition, à l’effacement (ou droit à l’oubli), à la portabilité, et à la limitation du traitement relativement à l’ensemble de vos données personnelles ainsi que du droit de formuler des directives spécifiques et générales concernant la conservation, l’effacement et la communication de vos données post-mortem. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment grâce au lien de désabonnement intégré dans les lettres d’information. Vous pouvez exercer vos droits auprès du délégué à la protection des données par courrier électronique donneespersonnelles@volkswagengroup.fr ou par courrier à l’adresse suivante Volkswagen Group France Relation Client, 11 Avenue de Boursonne, 02600 Villers-Cotterêts, accompagné de toute titre permettant de justifier de votre identité.

Pour plus d’information vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.