http://magazine.volkswagen.fr/media/cache/news_thumbnail2x/uploads/images/square/5d84e77e32cbf484995162.jpg

Volkswagen compte des millions de fans à travers le monde. Parmi eux, il y a André, 25 ans. L’année dernière, le jeune homme a créé une association à but non lucratif qui réunit les amoureux de voitures « rabaissées et possédant de belles jantes». Et plus particulièrement celles de notre marque... Portrait.

D’aussi loin qu’il s’en souvienne, André a toujours été fasciné par les voitures. Et plus particulièrement par celles qui « sont rabaissées et possèdent de belles jantes ». Une passion sans doute née lorsqu’il était enfant. « À l’époque, ma famille et moi vivions à Chaves, à l’extrême nord du Portugal. Parfois, le week-end, mon père m’emmenait dans des rassemblements au cours desquels des centaines de personnes se réunissaient pour parler de leur passion pour les voitures. Et puis, de temps en temps, certaines d’entre elles se lançaient dans des courses pas vraiment autorisées sur une des longues avenues qui entouraient le lieu du meeting. Un peu comme dans les films Fast and Furious ! J’adorais cette ambiance. Mais je vous rassure : nous étions là juste pour regarder ! »

Le Wörtherseetreffen, une révélation

Quelques années plus tard, André et sa famille emménagent en France, dans la banlieue parisienne. Là, le jeune homme se lance dans des études de restauration. À sa majorité, il passe son permis de conduire et achète dans la foulée sa première voiture, une Golf 2. « Je voulais absolument une Volkswagen pour une raison très simple : quelques mois avant l’obtention de mon permis, un ami de mon père m’a emmené au Wörtherseetreffen, en Autriche. C’est le plus grand rassemblement de Golf GTI en Europe. J’ai littéralement été subjugué par cette expérience. L’ambiance, les voitures, les gens... J’ai tout aimé ! »

Une G40 en série limitée !

Après sa Golf, André fait l’acquisition d’une polo GTI… puis d’une dizaine d’autres Volkswagen. « En parallèle de mon travail dans la restauration, j’achetais des voitures que je retapais et revendais. Et puis, un jour, alors que je cherchais à vendre une Polo 86 C, j’ai été contacté par un monsieur qui m'a proposé de me l’échanger contre sa Polo G40 qui, me disait-il, avait un problème au niveau du moteur. Après avoir longtemps réfléchi, j’ai pris le risque d’accepter. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai découvert que cette G40 faisait partie des 500 premières à avoir été produites ! Sa rareté ainsi que sa mécanique originale en faisait une youngtimer du plus grand intérêt ! »

Pour André, c’est le déclic : désormais, il consacrera sa vie à sa passion. Il quitte donc la restauration et lance sa société d’achat et de revente de véhicules toutes marques. Dans le même temps, il crée Low Art Paris. Inspirée du mouvement de la Stance Culture et, bien entendu, du mythique festival Wörthersee, l’objectif de cette association à but non lucratif est de promouvoir une autre forme de culture automobile, celle qui mélange les amoureux de youngtimers – ces voitures des années 1980 et 1990 au look plus typé que les citadines contemporaines –, les préparateurs auto et les passionnés de tuning. « L’idée, explique André, c’est de ne pas avoir une voiture comme celles des autres. L’idée, c’est d’être unique. »

Depuis, le jeune homme organise régulièrement des rassemblements pour présenter les plus beaux projets de voitures « différentes ». Le dernier, c’était au mois de juin, à Maurepas, dans les Yvelines. « Là-bas, nous nous réunissons devant un bar, le « Social ». Devant l'établissement se trouvent pas moins de 120 places de stationnement qui nous servent à exposer les plus belles voitures qui nous sont proposées par mail. Pour tout vous dire, dans 80 % des cas, ce sont des Volkswagen... »

Prochain rendez-vous : le dimanche 6 octobre, toujours à Maurepas. Un conseil : courrez-y ! Et pensez également à faire un tour sur le compte Instagram d’André. Vous y découvrirez des projets tous plus fous les uns que les autres !

Souhaitez-vous vous inscrire à la newsletter ?

« Je reconnais avoir été informé(e) de ce que, conformément au règlement 2016/679 du 27 avril 2016, mes nom, prénom et adresse de messagerie sont utilisés par Volkswagen France, division de Volkswagen Group France, pour que me soit envoyé une lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de Volkswagen France. Ce traitement est fondé sur votre consentement. Ces données sont conservées tant que vous n’avez pas retiré votre consentement. Ces données sont destinées aux services de Volkswagen France en charge de la gestion de la relation avec les clients.

Conformément au règlement 2016/679 du 27 avril 2016, vous disposez d’un droit d’interrogation, d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition pour motifs légitimes, de limitation et de portabilité relativement à l’ensemble des données ainsi que du droit de formuler des directives spécifiques et générales concernant la conservation, l’effacement et la communication de mes données post-mortem. Ces droits peuvent être exercés grâce au lien de désabonnement intégré dans les lettres d’information ou auprès du délégué à la protection des données par courrier électronique donneespersonnelles@volkswagengroup.fr ou par courrier à l’adresse suivante Volkswagen Group France Relation Client, 11 Avenue de Boursonne, 02600 Villers-Cotterêts, accompagné d’une copie d’un titre d’identité signé.

Je reconnais avoir été informé(e) qu’en cas de litige, je peux saisir la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés. Les informations obligatoires sont signalées par un astérisque. En cas de non-communication de ces informations, il ne sera pas possible de communiquer les lettres d’informations.

Plus d'information sur nos mentions légales

La version de votre navigateur est obsolète et n'est pas compatible avec volkswagen.fr

Merci de mettre à jour votre navigateur.